Arcanum Sanctus

Nous sommes le Lun 24 Sep 2018 10:35



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
MessageMessage posté...: Ven 2 Jan 2015 19:23 
Avatar de l’utilisateur

Allié
Inscription: Lun 29 Déc 2014 22:12
Messages: 283
Hors ligne

La dernière offensive contre les troupes de la Horde de Fer débarquées en Azeroth avait été un succès. La contre attaque avait maintenant sonné et les plus grands héros de notre temps se préparaient à traverser le portail vers un monde aussi dangereux qu'inconnu. Alors que les hommes et les troupes soignaient leurs blessés et se rassemblaient, un homme au visage dur et marqué par le temps, attendait en première ligne, déjà prêt. Il s'agissait d'Argia Serean, un clerc de guerre vétéran ayant il y a longtemps déjà traversé ce même portail, pour la même mission suicide, avec les troupes suivant Khadgar.

Argia avait déjà beaucoup donné à l'Alliance et à la lumière, mais il semblait déterminer à vouloir exécuter ce dernier voyage. Ces amis et frères avaient quasiment tous disparu. Rempart du Néant avait été rasé, l'ancien Bastion des lames de lothar, de la Ligue, et d'Arcanum Sanctus était tombé. Le prêtre était sorti de sa retraite paisible de diplomate, déterminé comme jamais. Il avait déjà combattu plus jeune cette Horde débarquant sur notre monde, il se sentait de taille de le faire à nouveau. Il n'avait pas été présent quand ses anciens alliés avaient besoin de lui, il était hors de question que leur sacrifice soit vain.

Le clerc à la chevelure grisonnante patientait, les ordres des généraux n'allaient pas tarder à arriver. Son barda et sa monture étaient prêts, il n'attendait que le signal. Maraad, Thrall, Khadgar traversèrent les premiers, les troupes ensuite. Argia saisit sa masse, demanda à la lumière sa bénédiction, et s'avança : Azeroth ne tombera pas aujourd'hui !

( je mets en place l'introduction pour faire revenir Argia en rp dans la guilde, voila le début)


Dernière édition par Argia le Dim 19 Avr 2015 00:32, édité 1 fois.
Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
MessageMessage posté...: Ven 27 Fév 2015 12:10 
Avatar de l’utilisateur

Allié
Inscription: Lun 29 Déc 2014 22:12
Messages: 283
Hors ligne

Il était tôt le matin et Argia commençait sa petite routine : il allait à l'auberge prendre une collation et un fruit pour émerger doucement. Il enfilait ensuite un simple pantalon et un vieux tabard puis partait courir prêt des alentours du fief.
A son retour, un soldat de la garde lui amena son courrier. Alors qu'il parcourait les différentes lettres qui concernaient aussi bien l'Hotel des ventes ou des rapports de l'Armée humaine, il tomba sur une écriture familière.
Le clerc s'empressa d'ouvrir le papier et de lire son contenu. Au fur et à mesure que ces yeux défilaient, ces derniers laissaient apercevoir une profonde émotion et tristesse.

Argia ne trouva pas les forces pour finir la lettre, il la replia doucement puis la mis dans sa poche. Il bomba le torse et soupira longuement comme pour se donner du courage et reprendre ses esprits. Il traversa alors le fief, salua les gardes et partenaires qu'il croisa et s'avança près de la chute d'eau, où l'elfe Lynethil avait notamment été trouvé selon les rumeurs.
L'humain reprit alors la lecture de la lettre mais ne pu retenir alors son chagrin. Plusieurs sentiments s'affrontaient en lui, la tristesse, l'injustice, le remord et les regrets. Argia craquait. Le vétéran se leva alors et se cacha derrière la tour des gardes où personne ne pouvait le voir. Il frappa le sol, les tonneaux, la barrière et tomba à genoux, son visage démontrant une profonde douleur : "Pourquoi elle.. ? Pourquoi elle ?" murmura t'il en regardant le ciel étoilé.

Un quart d'heure plus tard, Serean avait repris ses esprits et sécher ses yeux. Il passa une main dans ses cheveux et sur sa moustache, puis se dirigea vers la Caserne. Quand il sorti du bâtiment, le prêtre était en armure. Il demanda à un jeune garde de préparer son Sabre. Une fois le félin prêt, il monta dessus et remercia le veilleur humain.
Avant de partir, il lui tendit une enveloppe contenant plusieurs documents tout en ajoutant en souriant :
- " Vous pourrez donner ça à l'Archonte ?"
- " Bien sur. " le jeune humain pris alors le paquet, mais n'était pas dupe. Ce dernier demanda alors d'un ton hésitant : " Vous.. vous nous quitter ?"
- " La Lumière ne laisse jamais tomber ceux qu'elle aime, comment pourrais-je le faire ?"

Argia Serean adressa un sourire au jeune garde et parti à toute allure vers la sortie du Bastion de l'Arcanum Sanctus. Alors qu'il s'éloignait peu à peu, l'humain se retourna vers le fief et pensa à ses amis : " Que la Lumière vous protège ! ".
Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
MessageMessage posté...: Jeu 7 Mai 2015 13:02 
Avatar de l’utilisateur

Allié
Inscription: Lun 29 Déc 2014 22:12
Messages: 283
Hors ligne

Plusieurs semaines étaient passées depuis qu’Argia avait quitté le Bastion de l’Arcanum et ses amis n’avaient reçu aucune nouvelle depuis.

Le clerc était revenu en Azeroth après avoir reçu une lettre de Nalia, sa sœur mourante. Il n’avait jamais vraiment été là pour elle ni pour le reste de la famille d’ailleurs. Vingt longues années emprisonné sur une terre inconnue à se battre, a voir ses amis mourir, change un homme à tout jamais. Argia était parti jeune homme, il était revenu en vétéran.
Penser à sa famille, ses moments passés avec sa sœur alors qu’il n’était qu’un enfant lui avait plus d’une fois permis de tenir et de ne pas lâcher prise. Pourtant, quand il avait de nouveau refoulé les terres d’Hurlevent, plus rien n’était comme avant. Les conflits s’étaient enchainé, le Fléau, le Cataclysme, la Pandarie et rares étaient les moments où il avait pu trouver du temps pour Nalia.

Cette dernière avait toujours eu une santé fragile et ses jours étaient maintenant comptés. Argia abandonna pour la première fois ses obligations militaires, avant qu’il ne soit trop tard. Le prêtre n’avait pas quitté Nalia les deux dernières semaines de sa vie. Il lui contait ses histoires, ses batailles, ses souvenirs ensemble et fit tout pour profiter de ses derniers instants avec elle. Nalia Serean avait toujours été d’une gentillesse qui était loué par tous ceux qui la connaissait. Elle était une simple institutrice qui prenait en charge les orphelins pour leur apprendre à lire et écrire. Etant une Serean, la petite possédait un fort caractère, une vrai tête de mûle. Nalia était courageuse, elle affrontait son destin avec acceptation et détermination, comme elle le répétait sans cesse : « La vie n’est qu’un cycle, seule la lumière est éternelle ». Argia était sans aucun doute plus affecté par son sort qu’elle mais il ne le montra à aucun moment, Nalia ne voulait pas de sa pitié ni de son chagrin. Celle-ci ne lui en voulait même pas de ne pas avoir pu souvent être là. Elle était fière de son frère et des valeurs pour lesquelles il se battait. Comment en vouloir à un homme qui a sacrifié sa vie pour protéger son peuple et sa terre ?
Argia était redevenu un homme de paix pendant ces journées auprès de sa sœur. Il n’avait pas été aussi paisible et détendu depuis bien trop longtemps. Plus rien ne comptait à part sa famille.

Un matin pourtant, Nalia ne se réveilla pas. Elle avait rejoint la Lumière sans douleur et crainte dans son sommeil. Son frère ne pu retenir ses larmes et sa tristesse, lui qui avait pendant ces deux dernières semaines été si brave devant elle. Les obsèques se déroulèrent à Hurlevent dans la semaine et dans la plus grande discrétion.

Le lendemain, il était prêt à repartir sur Draenor. Mais avant de rejoindre de nouveau l’Arcanum, il devait exécuter les dernières volontés de sa défunte sœur. Nalia avait été pris d’affection pour un petit garçon orphelin. Elle le considéra au fil du temps comme son propre fils au point de l’adopter. Argia bien trop absent ne l’avait bien entendu jamais rencontré.
Ce garçon s’était engagé dans l’armée d’Hurlevent et notamment pour la mission suicide de Draenor. Il avait à peine 20 ans, mais semblait selon les dires de sa sœur avoir un vrai potentiel. Malheureusement ce dernier n’avait plus donné de nouvelles à sa « mère » depuis 3 mois. Il avait bien survécu à la traversé de la Porte des ténèbres mais depuis sa dernière affectation à Gorgrond Nalia n’avait plus eu aucun contact.

Bien qu’Argia sache pertinemment que retrouver un soldat blessé, emprisonné, peut être mort, sur un continent aussi vaste que Draenor relève d’une mission presque impossible, il promit à sa sœur qu’il allait tout faire pour retrouver le gosse et veiller sur lui.
Alors qu’il se préparait à traverser de nouveau un portail pour le mener à Ash’ran, Argia pensait à tous ces instants qu’il avait passé avec elle, il ne se battait pas car il ne savait que faire ça, il se battait pour protéger toutes les sœurs, toutes les mères et tous les pères de notre monde. Les pandarens ne cessaient de le répéter, mais nous nous battons pour nos foyers et nos familles.

Le prêtre serra le collier de sa sœur qu’il tenait dans la paume de sa main et l’attacha autour de son coup :
« Je n’ai jamais été là pour toi Nalia, et je m’en veux éperdument. Je compte bien honorer ma promesse et trouver la rédemption. Je vais trouver ton fils et protéger notre famille. Je me battais pour toi, pour ta sécurité et je vais continuer à défendre notre nation, nos valeurs car je sais que tu es toujours à mes cotés. La Lumière ne nous a pas séparé, elle nous a unit ».
Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
MessageMessage posté...: Mer 13 Mai 2015 19:19 
Avatar de l’utilisateur

Allié
Inscription: Lun 29 Déc 2014 22:12
Messages: 283
Hors ligne

La neige de la Crête de givre-feu claquait sur les plaques d’armure du prêtre, le blizzard semblait comme s’intensifier au fur et à mesure mais Argia ne bougeait pas. Il était immobile, impassible, masse à la main et poing serré. Sa respiration était calme et régulière, laissant échapper de la buée de sa tête encapuchonnée. En face de lui se trouvait trois orcs du clan des loups de givre. Etant des bons traqueurs, ils avaient surement retrouvé sa trace sans grande peine, comme il l’avait prédit.

Les trois chasseurs étaient visiblement prêts à en découdre, leur loup avait été tué un peu plus tôt et en remontant les pas laissés dans la neige ils étaient tombés sur un humain seul. Plusieurs secondes passèrent sans que personne ne bouge. Les adversaires étaient l’un en face de l’autre, immobile.

Argia ne dit mot, il se concentra et attendait l’offensive de ses adversaires. L’orc le plus à sa droite, frappa son bouclier avec sa hache et hurla en chargeant sur l’humain. Le prêtre saisit fermement sa masse de sa main droite et et leva son autre main vers les cieux. L’instant suivant une flamme sacrée aveuglante s’abattit sur son ennemi trop téméraire. Ce dernier laissa tomber son arme sous le choc. Le clerc décida instantanément de riposter. Son arme pris un teint lumineux et d’un rapide coup il asséna un une frappe horizontale allant s’écraser sur le visage de son assaillant. Le cadavre tomba dans la neige encore fumant de la flamme divine.

Les deux autres orcs voyant leur allié à terre se précipitèrent sur l’humain avec rage. Trois, deux, un pas les séparaient maintenant de leur cible. Ils levèrent à l’unisson leur arme et frappèrent de toute leur force. Leurs attaques vinrent s’éclater sur une barrière lumineuse qui semblait impénétrable. Argia leur esquissa un sourire mesquin et chuchota quelques mots inaudibles.

Les deux guerriers sentirent leur esprit sombrer dans la peur et les ténèbres. De terribles images apparurent, leurs pires cauchemars semblaient devenir réels. Ne pouvant se contrôler, totalement terrifiés, ils ne purent s’empêcher de vouloir fuir. Le cri psychique faisait son effet. La main gauche du prêtre avait une teinte noire et profondément sombre. Alors que les deux membres du clan loup de givre commençaient à s’éloigner de l’homme encapuchonné, les mains de ce dernier prirent un éclat de lumière pure. Argia, alors sous son infusion de puissance incanta le plus de châtiment possible. La lumière fouettait, les lacérait et punissait ces victimes. L’un des orcs cria, agonisant sous les incantations divines.

Un seul des deux restait encore debout, blessé et ensanglanté il n’avait pourtant pas lâché son arme. L’humain le regarda à travers le blizzard qui s’intensifiait. Celui-ci rangea sa masse à sa ceinture.
L’orc relacha alors sa garde et détourna son regard sur ses amis étendus dans la neige qui commençait à prendre une teinte sanglante. Il fit un signe de tête à l’homme en face de lui en signe de soumission. Ce dernier ne souhaitait visiblement plus se battre, il s’avouait vaincu :

- Vous ne lui avez pas donné de chance à lui … *murmura Argia*

L’orc haussa un sourcil, ne comprenant visiblement pas les paroles de l’humain. Au même moment, le guerrier hurla sous la douleur. Il semblait être pris d’une souffrance intenable. Argia était devant lui, murmurant une sombre prière. Le mot de l’ombre : douleur faisait agoniser sa victime qui était au sol :

- J’avais fait une promesse, tu m’entends ? une promesse, je devais le retrouver ! Et vous l’avez tué, lui et toute son unité… Je vais te le faire payer !

Le clerc arrêta son incantation et releva l’orc qui venait de torturer. Des larmes perlaient les yeux de l’humain. L’humain plaça le guerrier à genou. Il s’éloigna ensuite de quelques mètres. Et en un éclair trois puissantes boules d’énergies lumineuses vinrent s’abattre sur son torse. L’orc tomba au sol, exécuté par la pénitence du prêtre.
Argia resta un instant immobile dans le froid du blizzard. Il tombe à genou, les deux mains dans la neige. Jamais il ne s’était senti aussi ignoble et seul. Le prêtre ne bougea plus et pleura.
Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron

World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw" created in 2005 by Maëvah (ex-Moonclaw) - wowcr.net : World of Warcraft styles & videos
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated with Blizzard Entertainment.

Traduction par: phpBB-fr.com