Arcanum Sanctus

Nous sommes le Dim 22 Juil 2018 04:08



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
MessageMessage posté...: Sam 2 Jan 2016 21:17 
Avatar de l’utilisateur

Allié
Inscription: Lun 29 Déc 2014 22:12
Messages: 283
Hors ligne

Assiel Dobras : Péripéties en Strangleronce.



Assiel senti son corps trembler. Ses cheveux et ses vêtements virevoltaient sous la pression exercée. Le paysage nocturne de la garnison disparu instantanément. La téléportation fonctionnait visiblement. L’apprenti tordait le continuum espace-temps dans le but d’arriver à Arathi.
Le vent s’arrêta net de souffler comme les turbulences. Assiel émergea à nouveau en Azeroth, il prit une grande inspiration. Il faisait doux et chaux, presque humide. Le mage regarda les étoiles avant de remarquer qu’il se trouvait dans le vide :


- Whooaaaa !

Le pyromancien chutait, il estima sa hauteur à au moins 500 mètres du sol : « Putain, Putain, Putain, Putain » répéta-t-il à haute voix. La terre ferme était recouverte d’arbres, similaire à une jungle. Assiel tenta de se stabiliser, se mettant sur le ventre, les bras et les jambes ouvertes. Le bout du brancard qui était encore accroché à son poignet gauche le déséquilibra. Il se concentra et tenta de sauver sa peau en se plaçant une chute lente. Le sort ralenti doucement le jeune homme avant de céder :

- Aaaah ! Meeerde !

Assiel se rapprochait à grande vitesse du sol il n’avait plus le temps de retenter son précédent sortilège. Alors que la cime des arbres apparaissait à une dizaine de mètres, l’apprenti gueula et se transféra en direction du sol juste après avoir heurté les premières branches. Le métal de son brancard se prit dans une branche faisant rater le sort du jeune homme.
Le mage atterri dans un énorme roulé boulé. Il tourna plusieurs fois sur lui-même avant de s’immobiliser au pied d’une fougère arborescente.


Assiel resta un instant allongé, la respiration haletante dans une pénombre quasi-totale. L’apprenti se releva alors brusquement en gueulant, les deux mains armés sur les côtés, des flammes jaillissant de ses paumes. Quelques oiseaux s’envolèrent et des branches grincèrent. Assiel tourna la tête à droite et à gauche cherchant à se localiser :

- Une jungle ?! Une putain de jungle ? Merde merde merde, je vais me faire tuer… Scarlett va m’arracher le cœur cette fois. Ho putain j’suis dans la merde.

Le jeune remarqua rapidement qu’il n’était pas en Arathi et que sa première téléportation n’était pas une réussite. Il était seul, dans une jungle, au milieu de la nuit, partiellement sourd, sans que personne ne sache où il est : « Je viens de signer mon arrêt de mort là.. « pensa-t-il.

Il songea un instant à retenter une téléportation puis pensa aux exemples que lui avait donné Scarlett. Des mages qui s’étaient téléportés dans des murs, dans de la lave en fusion, dans l’estomac d’un dinosaure… Il déglutit et abandonna rapidement l’idée : « Faut que je retrouve la civilisation déjà ».
Il tourna sur lui-même cherchant un indice ou quelque chose qui pourrait lui indiquer la bonne direction. Assiel était là, la main gauche enflammée et éclairant sur quelques mètres, tournant encore sur lui-même. Le jeune homme s’arrêta, se frappe la tête de sa main droite : « Tu es con ! con ! con ! con ! con ! ».

Le bout du brancard pendait toujours à son poignet, toujours retenu par sa menotte. Assiel regarda perplexe le débris en soupirant. Il enchanta ses mains pour qu'elles résistent au feu et brûla doucement son lien, attendant que le métal fonde suffisamment pour le briser en se suspendant à une branche d'arbre.

L’apprenti soupira et décida d’avancer. Alors qu’il se frayait un chemin parmi la flore environnante, le mage parlait seul :

- Tu vois à vouloir faire le malin, sauver Amaz, maintenant tu es là, comme un trou du cul et perdu.
« Tu es totalement inconscient Assiel, je me demande si tu réfléchis parfois ? » * en imitant la voix de Scarlett*



Il imagina alors Teldra le regardant en passant sa main sur son visage et Aista lui ordonnant de récurer les toilettes avec une brosse à dent tandis que Daedrius, Valmael et Vengrin se marraient derrière. Assiel avança ainsi pendant quelques heures, cherchant à s’orienter dans la jungle en hurlant et en se frappant de temps en temps.

Le jeune homme arriva alors sur une zone sans arbre, l’herbe était verte et la surface plane. Il s’avança sur ses gardes, regardant à droit et à gauche. Un, deux, trois pas. Un bruit de bois qui craque résonna. Assiel eu juste le temps de sortir un petit : « Ho ! » avant de se faire happer les pieds.


*CRAC*


Image


Une corde s’enroula autour et le renversa. Sa tête heurta le sol avant que tout son corps soit suspendu en l’air, emprisonné dans un filet boueux et puant. L’apprenti lutta contre l’inconscience quelques instants avant de céder :

- Merde…


Dernière édition par Argia le Jeu 14 Juil 2016 11:31, édité 1 fois.
Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
MessageMessage posté...: Mar 5 Jan 2016 20:11 
Avatar de l’utilisateur

Allié
Inscription: Lun 29 Déc 2014 22:12
Messages: 283
Hors ligne

https://www.youtube.com/watch?v=kDQuQQT1wJA ( musique conseillée)


Assiel était là, allongé sur un sol poisseux et dégoutant dans une geôle en métal. C’est une odeur horrible de transpiration et de poissons pourris qu’il le réveilla. Alors qu’il entrouvrait doucement ses yeux, le jeune homme remarqua que son crâne lui faisait un mal de chien. L’apprenti se mit en position assise, se massant la tête en fronçant les sourcils. Il soupira en voyant sa cape totalement trempé et s'étant imprégné des relents ambiant.
Le mage regarda à droite et à gauche en se bouchant le nez avant de se relever. L'humain passa une main dans ses cheveux et se gratta l'arrière de la tête, perplexe. Il n’entendait pas grand-chose mise à part quelques cris de temps en temps et des caisses qu’on bouge. Assiel fronça les sourcils l’air perplexe. Il s’avança vers les barreaux de sa cellule et commença par faire une des choses qu’il sait faire de mieux : gueuler.

- J’ai soiiiif ! Ouvreeeez moi ! Il y a quelqu’uun ? Ca chliiiingue putain !

Assiel répéta l'opération pendant une petite heure quand la porte du sous-sol grinça enfin. Un gobelin avec un cache-œil et un gros fusil accroché dans le dos descendit et vint le voir. Il avait vraiment la gueule d’un mercenaire, armure en maille noire, des cicatrices pleins le visage. Ce dernier regarda Assiel de haut en bas avant de cracher par terre.

- Yo ! * dit Assiel d’un ton assez fort*

Le gob soupira en roulant de l’œil avant de répondre :

- Faut vraiment que j’apprenne aux gars ce que c’est une prise de valeur.. Un humain petit et moche.. putain, j’vous jure.

- Tu dis quoi ?! Parle plus fort !

- Ta gueule TOI ! *lança le gob*

- Heu ! J'ai soif moi !

- Je …


Le gobelin s’interrompit alors qu’une explosion retentit, faisant trembler le sous-sol, de la poussière s’échappant du plafond. Il dégaina son arme et se précipita vers la sortie en lâchant au prisonnier :

- Bouge pas d’ici toi !

- Sans blague ! *répondit le jeune mage désignant de ses deux mains sa cellule*


Des coups de feu retentirent, quelques explosions et des bruits de canon faisaient trembler le sol. Assiel recula de quelques mètres et se mit en position, bien souple sur ses jambes. Ses mains s'enflammèrent, les poings serrés et un sourire satisfait sur le visage. Le pyromancien commença à incanter avant de s'interrompre d'un coup et de reprendre une position normale.
L'apprenti repensait à Scarlett et à ses enseignements : " Tu n'es pas obligé de toute faire exploser tu sais ? Parfois une approche discrète et subtile est beaucoup plus redoutable qu'un assaut frontal et irréfléchi. Pense, anticipe, prévoit et agit après".


L'humain hocha la tête seul dans sa cellule, il s'approcha alors des barreaux de sa geôle et se transféra simplement de l'autre coté.

- Aha ! Les cons !

Assiel se dirigea vers la sortie, son mal de tête s'apaisant avec l'excitation. Il ouvrit la porte et passa le palier. Sous ses yeux, un véritable champ de bataille. Des humains, pour la plupart se battaient à mort de toutes parts. Le mage était visiblement sur une petite île, quelques infrastructures et un camp l'entouraient. Deux parties se distinguaient, les mercenaires, qui portaient tous la même armure noire et le même symbole sur l'épaule et des pirates, à en croire leur accoutrement. " Il doit surement s'agir d'un règlement de compte" pensa la recrue de l'Arcanum.

Assiel resta immobile un instant devant la guerre ouverte, c'est un boulet de canon explosant ce qui était autrefois l'écurie de la base qui le fit revenir sur terre. Un grand sourire se dessina sur ses lèvres en même temps qu'il se mit en position de combat. Il enchanta ses mains pour les rendre plus résistantes :


- Putain ! J'suis chaud !

Image


L'apprenti se précipita vers son premier adversaire, se propulsant en enflammant l'extrémité de ses pieds. Assiel écrasa son poing dans la figure d'un pirate qui se coucha sur le coup. L'adversaire qu'il affrontait tenta de transpercer à son tour le jeune mage. Ce dernier esquiva d'un pas sur le coté l'attaque avant d’enchaîner un coup dans les côtes et de briser le nez de son assaillant sur son genou droit. Le mercenaire tomba au sol, inconscient.

Assiel releva alors le regard sur le champ de bataille, du mouvement et des affrontements. Tout le monde courrait et se battait de partout.


- Encore trois et je file !

------------


Après son quota de bagarre, le mage s'éclipsa discrètement de l'attaque. Après subtilisé discrètement la gourde d'un mec à terre, il partit dans la direction opposée l'attaque, traversant ce qui ressemblait de plus en plus à une petite île au large de Strangleronce. La forêt était moins dense que celle de la nuit dernière. Le jeune homme arriva, après une vingtaine de minute de marche à un bon rythme sur une plage de sable fin. Un campement de fortune composé de quelques caisses et d'un feu éteint. Mieux encore, une barque était posé sur le sol, les rames encore à l'intérieur.

Assiel jubila en sautant sur place : " Cette chance ! ". Il tira l'embarcation en direction de l'eau. Alors que les vaguelettes commençaient à caresser la coque en bois, l'apprenti, bien que presque sourd entendit quelque chose :


- Hey !

Le jeune homme eu simplement le temps de voir un coup de crosse qui alla s'écraser contre le franc droit de son visage. Puis, tout noir.

--------------


C'est un seau d'eau qui réveilla Assiel. Celui-ci secoua la tête et ouvra peu à peu les yeux, le soleil l'aveuglant partiellement. Il avait encore mal à la tête, ça devenait presque une habitude. Quand sa vision s'habitua, le mage remarqua qu'il se trouvait sur un navire. Une dizaine d'hommes l'encerclaient, gueulant et se moquant. Assiel se releva rapidement, serra son poing et le chargea en énergie arcanique. Le coup s'écrasa sur le torse d'un pirate édenté, le premier qui vint à sa portée. Une gerbe de flamme encercla la zone visé et repoussa par dessus bord le brigand.

Le groupe se jeta alors sur le jeune mage, le frappant et le retenant du mieux qu'ils pouvaient. Assiel gueulait et frappait de tous les cotés, puisant dans son mana pour infliger un maximum de dégâts. Après avoir étalé encore trois autres écumeurs, l'apprenti finit pas être maîtrisé, deux pirates le plaquant contre le sol, mains derrière le dos, plusieurs fusils et pistolets pointés sur la tempe.

- Qu'est ce qu'il se passe ici ? *tonna une voix rauque et puissante*
- Capitaine !

Les corsaires s'écartèrent pour laisser passer un homme d'une cinquantaine d'années, la barbe blanche et le visage balafré.

- Qu'avons nous là ? Un bagarreur ? *questionna t'il en posant un genou pour rapprocher son visage de celui d'Assiel*

Assiel serra les dents, regardant avec défi le chef des bandits.

- Un forcené Capitaine !
- Intéressant ! *rire gras* Enfermez le dans les cachots, je veux trois hommes le visant à toute heure du jour et de la nuit. Relayez vous ! Et aller me repêcher Jack qui gueule à la mort ! On a plus rien à faire ici !


Les pirates emmenèrent le jeune mage dans les cachots, l'attachant aux pieds et aux mains, trois hommes en joue le visant et prêt à faire feu au moindre mouvement suspect.

- Vous savez les gars, vous devriez me relâcher. Il y a quelqu'un qui me cherche, très têtu et méga furax. J'me pisse déjà dessus à l'idée qu'elle me retrouve, j'imagine même pas ce qu'elle va vous faire si vous vous mettez en travers.
- La ferme le môme !
- Très bien. je vous aurai prévenu.


Assiel ferma les yeux, en position du lotus. Un grand sourire se dessinant sur ses lèvres.

Image

" Elle arrive... "


Dernière édition par Argia le Lun 21 Nov 2016 23:06, édité 1 fois.
Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
MessageMessage posté...: Mer 20 Jan 2016 20:15 
Avatar de l’utilisateur

Allié
Inscription: Lun 29 Déc 2014 22:12
Messages: 283
Hors ligne

Humain contre Orc :

Il était dans les environs de 22h quand on vint chercher Assiel dans sa loge de fortune. Cela faisait déjà plusieurs soirs que tout se répétait. Les deux premiers adversaires à qui on l’avait opposé n’avaient pas représentés de réelles difficultés pour le jeune apprenti. Ses entrainements avec le chevalier de la mort Teldra l’avait visiblement bien préparé à ce type d’affrontement.
Assiel monta un escalier qui menait directement sur la fosse où le sol était encore marqué de sang séché. L’ambiance était la même chaque soir, bouillonnante et oppressante. Des pirates se mêlaient à la pègre, aux mercenaires et aux riches bourgeois qui misaient des fortunes sur les combattants qui devaient se mettre K.O où au pire se tuer. Les parieurs s’entassaient sur deux étages, au rez de chaussée les moins fortunés et en hauteur les gens aisés.

Le jeune humain pénétra dans l’arène sans saluer la foule tandis que le speakeur annonçait son nom. Le mage se plaça simplement à une extrémité du carré qui composait la fosse, attendant l’entrée de son adversaire du soir. Assiel était torse nu, un simple pantalon noir et des bottes en cuir. Ses mains et ses bras étaient recouverts de ses habituels bandages entre lesquels on pouvait facilement discerner une rune rouge au niveau de son épaule. Cette dernière l’empêchait d’utiliser sa magie.

L’animateur, lui aussi au milieu de l’arène hurla alors le nom de l’adversaire du jour : « Gnork ». Un massif orc les rejoignit en empruntant les mêmes escaliers. La bête était verte, une gueule montrant facilement qu’il était illettré mais possédant des muscles qui lui servaient sans aucun doute de moyen d’expression.
Assiel regarda calme et serein la mastodonte qui leva son poing en direction de la foule. Les parieurs alcoolisés plus qu’il n’en faut hurlèrent à leur tour. Le jeune mage repensait aux enseignements de Teldra. :


- Reste toujours lucide et concentré la larve. Regarde ton adversaire, sa posture, le déplacement de ses pieds, sa respiration, ses tics.

« Plus facile à dire qu’à faire » songea t’il, ne trouvant rien de significatif à exploiter. Le chauffeur de salle gueula le début du combat avant de rapidement se mettre à l’abri.
L’orc hurla avant de se précipiter dès qu’il en eu l’occasion sur l’humain qui lui semblait bien frêle. La bête tenta de se saisir d’Assiel , qui esquiva d’un pas sur le côté. Le mage en profita pour contre attaquer en assénant un coup de pied visant le torse de son adversaire. L’orc ne broncha pas une seconde, l’attaque rapide l’ayant au mieux surpris.
« Il ne va pas être facile celui-là.. » se dit Assiel. Il se rappela les conseils de Teldra contre un adversaire plus fort et plus grand :


- Mise sur ta vitesse, bouge, esquive sans arrêt. Tu dois épuiser ton adversaire et profiter après de cette fatigue. Evite de rester trop près et retourne sa force contre lui.

Le jeune homme resta ainsi défensif pendant plusieurs minutes. Evitant les charges de l’orc et ses assauts en profitant de sa dextérité. Les quelques coups qu’il parvenait à mettre au peau verte n’était cependant pas très efficace. Le temps paraissait au contraire bien long et ennuyant pour les spectateurs qui se mirent à huer ce combat défensif.
Un des parieurs fit tomber au milieu de l’arène un tabouret en bois. Assiel se précipita pour s’en saisir tout comme l’orc. L’humain fut le plus rapide. Ce dernier attrapa fermement l’arme improvisée, la tenant à bout de bras, Assiel fit alors un tour sur lui même pour asséner un coup puissant dans la gueule du mastodonte. L’assise du tabouret alla se loger au niveau de la tempe droite de l’orc sous les acclamations de la foule.

L’attaque du mage fit trébucher la brute. Gnork se releva instantanément et arracha d’un mouvement brusque l’objet des mains de l’humain qui n’avait rien vu venir. L’orc armé se rua alors sur le jeune homme pour lui écraser la tête. Assiel parvint à esquiver la première attaque mais se mangea le retour au niveau de la jambe droite.


Image


L’apprenti hurla tout en s’affalant au sol. Gnork l’attrapa alors par la gorge, le soulevant du sol. La brute resserra sa poigne avant de donner un coup de boule à son adversaire qui tomba lourdement le front en sang.

Le peau verte hurla en levant ses deux mains en direction de la foule qui exulta. Assiel essaya de se relever quand Gnork le projeta au mur d’un énorme coup dans les côtes.
Le mage était étalé au sol, son front et son nez pissant le sang, en état de semi-conscience. Il ferma les yeux, ne pouvant résister.
L’orc était en pleine euphorie tout comme les parieurs ayant misé sur lui. Il arracha un pied du tabouret en le brisant avec ses genoux pour en faire une arme tranchante et exécuter sa victime. Mais alors qu’il leva son pieu en direction du jeune humain, l’orc reçu une noix de coco verte, mûre et robuste à l’arrière du crâne. Le projectile, qui normalement servait de conteneur pour le Rhum coco de Tol Barad, tomba au sol à côté d’Assiel.

Gnork fut sonné par le coup et vacilla légèrement. Il secoua sa tête pour réajuster sa vision et se retourna pour regarder qui avait osé interrompre le combat. C’est un humain blond, les traits du visage fins, proportionnés, portant un manteau noir et affichant un sourire fier, vicieux et arrogant qui s’appuya sur la rambarde de l’étage. La foule se tut quelques secondes voyant l’exécution interrompue puis commença à murmurer en regardant le fou qui avait défié Gnork.


- C’est Ray ! Le gladiateur ! Regardez ! *cria un parieur*

Rayan Sidiel, un ancien gladiateur de renom regarda de ses yeux bleus et avec un air de défi l’orc en contrebas. L’humain passa une main dans ses cheveux blonds pour remettre en place sa mèche tandis que Gnork l’insultait dans un mélange d’orc et de commun :

- Te buter ! Batard !

- Voyons, voyons mon cher Gnork, c’est comme ça que tu t’adresses à une vieille connaissance ?

- *Gnork grommela quelque chose d’incompréhensible*

- Je voulais juste faire durer un peu le suspens, je n’aime pas me déplacer et voir un combat aussi rapide. Ce n’est clairement pas amusant *annonça l’ancien membre de l’Arcanum Sanctus, un sourire provocateur se dessinant sur les lèvres.*


Gnork grommela encore des paroles inaudibles avant de se retourner vers le mage qui était toujours étendu au sol. Il leva son pieu improvisé et le leva.
Assiel était proche de l’inconscience, il ferma les yeux un instant, distinguant une conversation parmi les chuchotements des spectateurs.
L’apprenti luttait, se répétant qu’il devait se relever, continuer : « Debout idiot ! C’est trop con de mourir ici ! ». Le noir, il n’y avait que le noir, quand une voix se fit entendre. Le mage reconnu celle de son rival, Valmael :


- Tu vas vraiment rester là ? au sol ? Pff.. et tu oses te prétendre à mon niveau ?

Le noir réapparu puis il discerna les visages de Teldra et Scarlett en pleine discussion :

- La larve est morte. *dit la draenei à l’humaine*

- Ho ? il l’a bien cherché, je suis enfin débarrassée. *lui répondit la pyromancienne*


La voix de son maitre s’interrompit et laissa place à un rire, moqueur et mesquin. Ce dernier devint de plus en plus fort puis apparu le visage d’une femme rousse le dévisageant, Rianelle Kendall :

- Tu es exactement comme ton père te décrit Assiel. Un incapable, un moins que rien, un être puéril. Regarde-toi Assiel, dans ton sang et ton désespoir.

- LA FERME ! TA GUEULE ! TA GUEULE ! *hurla l’apprenti dans son rêve*

- Alors LEVE TOI ! LEVE TOI ! *cria aussi fort la démoniste*


Le pyromancien rouvrit ses yeux, bouillonnant de rage. Le corps du jeune homme se crispa, il serra les poings et discerna l’orc qui allait l’exécuter. Il roula sur le côté au dernier moment. Le pieu se brisa en deux en touchant le sol, l’emplacement où il se trouvait une seconde auparavant.
Le mage repoussa de ses pieds l’orc dont le visage trahissait sa surprise. Il recula à l’aide de ses mains pour créer de la distance quand il toucha quelque chose de rond. Une noix de coco, mûre et dure comme une pierre se trouvait à ses côtés.

Assiel s’en saisi, la plaçant dans sa main gauche tout en se relevant. Gnork qui se trouvait deux mètres plus loin chargea l’humain pour en finir. L’apprenti resta immobile, la respiration calme et posée. Il abaissa son regard sur les mouvements de l’orc, la position de ses pieds, de ses bras et l’inclinaison de corps. « Analyse, anticipe et agit ».


Le jeune homme fit un seul pas, la brute le frappa du poing droit, jambe gauche en avant. Le mage blessa le bras tendu de son adversaire de sa main tenant la noix de coco. Le peau verte essaya alors de se retourner et frapper du gauche. Assiel se baissa à temps, saisit fermement son arme exotique et l’éclata de toute sa force à deux reprises dans l’entrejambe de l’orc.
Gnork écarquilla les yeux et ouvrit la bouche, de la bave en sortant. Il tomba à genou, se tenant les bijoux de famille qui n’en étaient plus. Assiel en profita alors pour pivoter sur lui-même, s’aidant de sa rotation, pour finir ce combat. Il tendit son bras gauche, la noix de coco toujours fermement ancrée dans la paume de sa main avant de viser la mâchoire. L’apprenti cibla le point faible que lui avait montré Teldra pour déboiter ce qui permettait à l’orc de manger et asséna un énorme coup. Le fruit brisa les os dans un craquement sourd, du sang et des dents volant sous le choc.
Gnork tomba au sol, K.O. La salle devint silencieuse, les spectateurs regardant le jeune humain avec des grands yeux. Le « speakeur » hurla : « La teigne Assiel est le vainqueur ! ».
Le peu de parieurs qui avaient misé sur lui laissait éclater leur joie sous le regard effaré des perdants. Assiel vacilla, vidé de ses forces. C’est le Capitaine, qui le rattrapa, une bouteille de Rhum presque vide à la main et une haleine de chacal reconnaissable entre mille. Ce dernier lui déposa un baiser sur la joue sous l’euphorie :


- Il l’a faiiit ! Les gars ! Il l’a fait ! On est riche ! Tous aux putes ce soir ! C’est ma tournée !

L’apprenti essuya son nez qui saignait encore avant d’être pris en charge par le soigneur du navire. Il leva la tête vers le premier étage, un homme blond le fixait, accoudé sur la rambarde, le sourire aux lèvres. Ce dernier hocha le visage d’un air entendu avant de se relever et de s’enfoncer dans la foule.

Image



Le jeune pyromancien ne reconnut pas immédiatement cet étrange individu. Il baissa simplement les yeux, en regardant son état :

- « Je sais que tu me trouveras Scarlett… »
Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron

World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw" created in 2005 by Maëvah (ex-Moonclaw) - wowcr.net : World of Warcraft styles & videos
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated with Blizzard Entertainment.

Traduction par: phpBB-fr.com